Uber : Sur la liste noire?

12 septembre 2017 - par Charles Auger

Depuis sa création en 2009, la compagnie Uber n’a pas manqué l’opportunité de se mettre les pieds dans les plats. En effet, la compagnie américaine a été au milieu de plusieurs scandales qui ont ternis sa réputation. Cependant, malgré leurs faux pas, ils sont aussi responsables de quelques bons coups qui ne stimulent pas autant la plume des journalistes.

Parmi les scandales impliquant Uber, il y a l’application espionne. L’histoire a fait surface il y a quelques jours comme quoi la compagnie de transport utilisait une application dans le but d’espionner son plus grand concurrent Lyft. Un deuxième scandale auquel Uber fait encore face est le faux-chauffeur, toujours recherché par les policiers au moment d’écrire ses lignes, qui a agressé une jeune femme le 4 août dernier. Cet évènement n’est pas dans les paramètres de contrôle des dirigeants, il a cependant terni la réputation et avec raison, qui voudrait vivre la même horreur que cette jeune femme.

Uber peut-il redorer son blason?

Toutefois, la compagnie n’a pas que des reproches à se faire. La compagnie souhaiterait que tous les chauffeurs Uber, à Londres échangent leurs voitures qui consomment beaucoup d’essence pour des voitures hybrides ou complètement électriques d’ici  2025. Pour ce faire, les taxis Uber ajouteront une somme à la fin de chaque trajet pour lentement avoir des fonds pour arriver à leur but. Il sera intéressant de voir si cette ambition se poursuivra dans plusieurs autres grandes villes. Par ailleurs, la compagnie de transport américaine a procédé à des réductions de tarifs pour les UberX, qui sont maintenant rendu la moitié du prix des taxis conventionnels pour le même trajet. Cette dernière nouvelle a sans contredit remis de l’huile sur le feu dans le débat entre les deux clans.

Bref, il est clair que la réputation de la compagnie Uber ne se rebâtira pas en quelques jours, se sera un long processus pour redorer son blason. Cependant, il est d’avis général de croire qu’Uber veut coexister avec les  taxis. La compétition dans ce domaine est de bonne guère, car en compétitionnant de la sorte, aucun n’acquiert le monopole et prend pour acquis que le marché sera à leur merci. Le nouveau directeur général d’Uber, Monsieur Dara Khosrowshahi aura du pain sur la planche pour récupérer la légitimité de la compagnie.

Étiquettes : , , ,

Categories:

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.