50 ans d’évolutions

12 septembre 2017 - par Brenda Tshilanda Kapuku

Quelle est l’importance des cégeps au Québec?

Tout d’abord, c’est en aout 1967 que les douze premiers cégeps voient le jour. En effet, ce n’est que dans les mois et les années qui suivent que d’autres collèges se forment petit à petit et créent le réseau des 48 établissements d’enseignement collégial; public que nous fréquentons tous aujourd’hui et qui sont très important pour le cheminement scolaire.

Il est évident que les objectifs principaux de la commission Parent à la création de ces établissements sont : démocratiser et laïciser l’enseignement supérieur partout au Québec. De plus, favoriser son accès aux femmes et offrir une formation à tous ceux qui veulent accéder aux études supérieures. On constate que cet objectif est réussi dans tout les cadres.

En effet, l’entrée au cégep fait prendre radicalement confiance que l’on fait partie d’une société. La transition entre les études secondaire et collégial est comme un couloir qui fait grandir. Les nombreuses formations qu’offrent les cégeps forgent le cerveau et sont une ouverture sur les nouvelles connaissances du monde.

« C’est un immense avantage que le Québec a; riches ou moins riches puissent avoir accès aux études, puissent avoir un diplôme professionnel, avoir un accès éventuel à l’université. » Affirme Madame Diane Lamarre, députée péquiste de la circonscription de Taillon. En évidence, c’est un privilège d’avoir à étudier sans barrières financières, et tout cela de façon équitable pour tous.

Ensuite, le collège est un endroit où l’on trouve beaucoup des choix et où il est possible de changer librement de direction, d’ailleurs, certains étudiants affirment que les cours obligatoires ne sont pas toujours nécessaires et parfois peuvent être un obstacle.

Les cours obligatoires comme : la philosophie, la littérature et autres sont au contrairement des ouvertures dans la connaissance générale. Ce sont des outils très nécessaires pour être un très bon citoyen.

Au Québec, les cégeps font partie du développement économique : « Cet anniversaire sera donc l’occasion pour les cégeps de célébrer ces grandes réussites. » Indique M. Bernard Tremblay, président directeur général de la fédération des cégeps.

On a donc besoin des cégeps au Québec, car c’est un endroit qui donne des outils nécessaires pour le futur que ça soit dans le travail ou dans la société en général.

Categories:

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.