L’auto-conduite : l’avenir d’aujourd’hui

11 septembre 2017 - par Bryanna Frankel

Une loi nommée « SELF DRIVE act » est mise en place aux États-Unis le 6 septembre 2017. L’avènement de cette loi, permet aux voitures futuristes d’être sur le marché plus tôt que prévu, en facilitant le processus de réglementation. Nos routes sont-elles prêtes à accueillir ses automobiles autonomes ?  Certainement.

ap_16349000887288_wide-792c3e591f42ebc9a07b95c4aafe71e883611bac-s900-c85

Crédit Photo: Eric Risberg/AP

Nos routes sont non seulement prêtes, mais en besoin de nouvelles technologies routières. Par contre, il y a des inquiétudes. Heureusement, Uber effectue des tests afin de réconforter les automobilistes incertains de l’avènement de cette technologie.

Les bénéfices de l’autonomie routière

De toute évidence, l’intelligence artificielle dont les robots possède son supérieur à l’intelligence humaine. Alors, logiquement, l’avènement des voitures équipées de cette intelligence artificielle diminue les erreurs humaines c’est-à-dire les accidents routiers. Évidemment, personne n’est contre la sécurité routière.

La conduite autonome permet, aussi, aux personnes aînées et aux personnes à mobilité réduites de se déplacer plus facilement. Tout le monde, peut se déplace avec aise, c’est merveilleux.

Du côté environnemental, la conduite est incontestablement plus consistante grâce aux logiciels de conduite automatique. Par conséquent, il y a une réduction au niveau de la consommation d’essence. C’est logique, ses voitures autonomes permettent de réduire la pollution dans notre atmosphère.

L’automobile de « The Advance Technologie Center » utilisée lors d’un test visant à perfectionner la technologie auto-conduisante. (Crédit Photo : Will Knight)

C’est au fruit que l’on reconnaît l’arbre

En février 2015, Uber, une compagnie de technologie et de transportation, créé « The Advance Technologie Center. » Ce centre mène des tests sur la technologie de conduite automatique.

Les tests mettent les voitures autonomes dans toutes les intempéries imaginables dont la neige, la pluie et le grésil ainsi que dans une variété de villes. L’exécutive de Uber, Bill Peuto, soutient l’efficacité des tests dans une entrevue : « Si les voitures auto-conduisant peuvent gérer Pittsburgh, alors elles devraient fonctionner n’importe où. »

Si les voitures autonomes persistent à travers tous ses tests, la confiance dans la technologie devrait y être.

Un écran est installé à l’arrière de la voiture d’Uber. Les bâtiments sont en blues, les véhicules en rouge et les piétons en jaune. (Crédit Photo : Will Knight)

Le rédacteur principal de Technology Review, Will Knight, a eu la chance d’être présent lors d’une des évaluations à Pittsburgh. Knight décrit la réaction de l’automobile :

« […] deux piétons se jettent sur la route à venir. La voiture s’arrête bien à une certaine distance d’eux, attend, puis continue son chemin. »

Par évidence, la confiance était parmi, Will Knight ce jour-là.

Peu importe votre position envers ce sujet, les voitures auto-conduisant sont déjà sur nos routes grâce à Tesla qui gagne en popularité.

Étiquettes : , , , , , , , ,

Categories:

Une réaction sur “L’auto-conduite : l’avenir d’aujourd’hui”

  1. charlotte dit :

    Salut! J’ai aimé ton éditorial, je trouve que tu as raison sur bien des points surtout lorsque tu dis que la conduite autonome serait un déplacement plus facile pour les personnes aînées et les personnes qui sont à mobilité réduites. Je n’avais pas beaucoup entendu parler des automobiles autonomes. Cependant, je ne suis pas sûr que ce serais plus prudent, puisque les automobiles vont-il être apte à éviter les imprudences des autres conducteurs? Il y a parfois des personnes qui font des changements de voies rapide sans vraiment regarder leur angle-morts ou des cyclistes qui ne regarde pas leur alentours, etc. Par contre, pour tes autres points je trouve que tu as raison, car il est vrai que ce serait mieux pour la pollution. Bravo et continu tu es très bonne!

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.