L’audace à l’état hétérogène

14 décembre 2016 - par Rachel

 

interculturelle____

Faire dos à d’autre culture n’est pas une façon de vivre. ©Laure Vigliano

 

Dire non à de nouvelles connaissance…IMPOSSIBLE c’est sur ! Je me dis que les relations interculturelles apportent beaucoup plus chez l’individu à découvrir autant côté culture et permettent une ouverture d’esprit. Il est important de ne pas tout regarder dans la même direction et d’élargir nos horizons. Intégrer, rassembler et apprécier le nouveau goût pour une vie différente.

Les gens croient qu’être intéressé à un étranger d’une autre culture et même construire une relation amoureuse avec cette personne, c’est d’abandonner nos valeurs propres à notre famille et à nos origines. Au contraire, c’est d’aller plus loin de la vision fermer du peuple et d’aller au front de ce qui nous interpelle.

L’indifférence

Les différences culturelles autant éthiques et sociales apportent beaucoup à l’individu d’une autre origine. Au Québec, cela ne ferait pas de tort. Par contre, je trouve que les gens devraient avoir une plus grande ouverture d’esprit et voir les bons côtés de la différence culturelle. Ils seraient plus intéressés pour les relations interculturelles : « n’est pas capable de se voir comme porteuse de culture. Du point de vue interculturel, on ne peut entrer en dialogue avec l’autre sans être capable de nommer la culture du soi.» Comment les québécois eux-mêmes se connaissent peu, peuvent être ouvert à une autre culture.

L’étranger à l’ouverture de reconstruire sa vie pour une nouvelle naissance. Pourquoi ne pas faire de même et d’élargir notre perspective sur notre façon de voir les choses. Rien n’est perdu lorsqu’on n’essaye pas. Nos valeurs ne changent pas, mais adopter n’est pas de refus non plus.

 

Selon la Constitution de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture : « l’incompréhension mutuelle des peuples a toujours été, au cours de l’histoire, à l’origine de la suspicion et de la méfiance entre nations, par où leurs désaccords ont trop souvent dégénéré en guerre. » Les gens doivent penser autrement, car le monde n’est pas centré que sur une nationalité et une seule origine. La diversité c’est comme une lasagne avec plusieurs ingrédients, dites-moi pas qu’une lasagne se mange avec seulement des pâtes et du fromage.

L’égalité

Pour critiquer, il faut comprendre se comprendre « les uns entre les autres ». Chacun à un mode de vie différent et une culture différente de la nôtre. Chaque différence amène de la couleur et dans notre vie un peu de couleur cela ne fait pas de tort. Avec les gens d’origine différente de la nôtre et qu’ils sont près de nous il est important entretenir avec notre entourage des liens forts. Cet héritage est ce qui forme une culture commune. Cela est plus qu’une richesse monétaire, car la vraie richesse c’est la famille et les amis. Pourquoi pas des amis de différente culture ? Les relations interculturelles ne sont pas juste deux mots, mais une égalité entre deux individus et de rencontrent avec plusieurs cultures. Il faut les découvrir de la bonne façon, car avec le temps et avec une bonne analyse l’on peut apercevoir que nous ne sommes pas si différents.

 

Les gens agissent de manière trop dominante qui est associée souvent aux juments d’autrui. Prenez le temps de vous regarder dans le miroir, au font seulement la pigmentation de votre peau est différente et vos valeurs, mais vous êtes un humain comme celui qui a une peau plus bronzée. Vivre c’est grandir et cela est aussi psychologique. Il n’est jamais trop tard pour maturer et voir la vie en grand dans toute sa diversité culturelle. Un monde sans richesse culturelle n’est pas un monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Categories:

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.