La légalisation du cannabis, avantageux pour les québécois

12 décembre 2016 - par Syndy Paré

 

Le premier ministre Justin Trudeau avait promis durant sa campagne électoral il y un an de légaliser la marijuana. Chose promise chose dû! Dès le printemps 2017, la nouvelle loi sera mise en vigueur. La société québécoise aura le droit de se procurer du cannabis en toute liberté dans les commerces dus à cet effet. Plusieurs avantages tournent autour de cette loi et les québécois seront gagnants dans tout cela.

 

Légalisation du cannabis au Canada. Credit photo : Green Doctor Network

Légalisation du cannabis au Canada. Credit photo : Green Doctor Network

 

Différences entre la légalisation et la décriminalisation

D’abord il ne faut pas mélanger la légalisation et la décriminalisation de la marijuana. La décriminalisation est le fait de ne pas criminaliser le cannabis, donc ne pas rendre criminelle l’individu qui a en sa possession cette drogue, mais plutôt lui donner une amande contradictoire. Alors que la légalisation est le fait de rendre légale donc de retirer la production, la vente et la consommation de cannabis du code criminelle. Dans le cas de la société québécoise, ce n’est que lorsque l’individu en question achète dans un commerce légalement conçus a des fins de vente de marijuana.

Les objectifs du gouvernement sont de protéger les jeunes des dangers de la consommation de cannabis. Donc les gens de 25 ans et moins qui sont plus à risque puisque leur cerveaux n’est pas encore développé a leur maximum. Ensuite d’enlever les profits des ventes illégales aux mains des organisations criminelles de vente de stupéfiant. Et d’atteindre un équilibre quant à la fixation du niveau de taxes. Si le gouvernement taxes moins, les jeunes vont être plus porté a acheté à lui. Alors que s’il taxe plus, les jeunes ne vont continuer à acheter au marché noir. Le gouvernement n’a pas une grande marche de manœuvre.

Marie-Sarah Leclerc, policière a la ville de Québec affirme « au début c’est certain qu’il va y avoir de l’abus parce que les gens passe d’un oui a un non donc cela va créer une situation d’affront. Cela va être difficile a discerné si la marijuana provient du marché noir ou du gouvernement. Avec le temps le marché illicite va disparaitre tout comme l’alcool, donc l’argent va revenir au gouvernement. »

 

 

Le but : faire concurrence au marché noir

Les gens pourront se procurer du cannabis dans des points de vente spécifique, soit des agence gouvernementale que l’on appel des sociétés d’États qui seront en mesure de contrôler la qualité, le prix, la vente de la drogue. Les gens pourront aussi s’en procurer dans des organismes communautaires ou des organismes attribués par l’États. Le gouvernement veut rendre le produit légal et ainsi faire une mise en garde contre le marché illicite. Il veut faire concurrence au prix du marché noir.

Au Canada, le prix de la marijuana tourne autour de 8.32$ le gramme alors qu’au Québec le prix moyen est de 7.31$ le gramme. Nous sommes la province la moins chérante du pays. Avec les taxes de TPS et de TVQ le prix du gramme devrais atteindre, pour les commerces spécifiques à la vente légale, 8.41 $ le gramme de cannabis en 2018. Le prix pour le gramme du marché noir sera à 8.32 le gramme, en moyenne. Cela vaut-il la peine d’acheter de la drogue en magasin alors que le marché noir vend son gramme 0.10$ de moins? Marc-Antoine Poulin, un étudiant universitaire et consommateur à l’occasion lance « Tant qu’à être illégale, j’aime mieux aller au commerce spécifique a la vente de cannabis et être certain d’être légale. En plus, je suis sûr qu’il ni a pas de produit chimique dangereux dans ce que je consomme. ». Si tout les jeunes pensent comme lui, il y aura une grande amélioration pour stopper du marché noir.

Le directeur parlementaire du budget à Ottawa, Jean-Denis Fréchette, évalue les revenues fiscales entre 418 et 618 million de dollars. Le revenu des taxes sera partagé à 60% aux provinces et à 40% au gouvernement fédéral. M.Fréchette estime qu’au cours des 3 premières années le gouvernement pourra compter une augmentation de 500 milles jeunes consommateurs de 15 ans plus. En 2021, environ 1 personne sur 7 achètera son cannabis au gouvernement. Une bonne nouvelle pour le gouvernement et la société.

 

La légalisation de la marijuana apportera sont lots de bienfaisances à la société canadienne et québécoise. Croisons les doigts pour que nos jeunes achètent directement au commerce du gouvernement spécifique à la vente de cannabis pour les protéger de tous les produits toxique utilisé au marché noir. Prenons la chance qui nous est offerte. Nous sommes gagnants pour cette loi.

 

Étiquettes : , ,

Categories:

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.