The Get Down : Transcender la musique

3 octobre 2016 - par Guillaume Guay-Morin

 

La musique, une liberté d'expresion. © Premiere.fr

La musique, une liberté d’expresion. © Premiere.fr

 

 

C’est dans le Bronx, durant l’été 1977. Sexe, drogue, violence et religion sont en ébullition dans la métropole new-yorkaise. Baz Luhrmann, créateur et réalisateur de la série, nous fait remonter jusqu’à la genèse du hip-hop, d’où ses racines proviennent. Diffusée sur Netflix, celle-ci nous entraîne dans un univers rétro rappelant la dure réalité de l’époque qui trône dans le Bronx de New-York.

 

Un Baz Luhrmann en puissance

 

Luhrmann est âgé de 54 ans et d’origine australienne. Au début des années 90, il se lance dans le cinéma avec un certaine ambition. Il signe plusieurs films dont Moulin Rouge, Ballroom dancing ainsi que Roméo & Juliette. Il est un friand de films musicaux et tous ceux qu’il a produit sont des chefs-d’oeuvre.

 

Univers musical signé Baz Luhrmann

 

Dans cet univers de débauche et de violence, Baz Luhrmann maîtrise à la fois le côté sentimental et dramatique. Autant le premier épisode est long et lourd à regarder, mais il peut être envoûtant grâce à son rythme hypnotisant et rétro. On y voit aussi une réalité désastreuse qu’il veut démontrer à travers la série. La religion est très présente dans chacun des épisodes et les tensions raciales sont plus intenses que jamais. La violence règne dans le Bronx et chaque individu s’inquiète du sort qu’il pourrait lui être réservé.

 

Un amour sans fin. © Bustle

Un amour sans fin. © Bustle

 

La drogue ainsi que le sexe font également rage par les clubs gais et la révolution sexuelle de la population. Le hip-hop représente tous ces enjeux. Il sert de message afin d’exprimer son mécontentement sur un aspect social. Pour ce faire, Luhrmann a bénéficié des conseils avisés de Grandmaster Flash himself, DJ mythique qui a fait passé ce style de musique de l’ombre à la lumière.

 

N'y touchez pas, ce serait mieux pour vous. © f-e-a.probb.fr

N’y touchez pas, ce serait mieux pour vous. © f-e-a.probb.fr

 

Un show télévisuel accrocheur

 

Grâce aux archives utilisées par Luhrmann, cela donne un cachet historique à la série. À chaque début d’épisode,  il y a une séquence historique qui reproduit les moments atroces de l’époque où vivent ces jeunes adolescents. Malgré la grande inégalité raciale dans cette série, celle-ci représente très bien la situation sociale de l’époque. Plusieurs scènes sont de parfaits exemples où les individus s’appellent entre eux negro. 

 

D’autre part, Zeke le personnage principal, se voit offrir un stage dans le domaine politique à Manhattan. Ses confrères essaient de le persuader qu’il se fera discriminer dans un monde uniquement composé de personnes blanches. C’est une autre preuve qu’à l’époque le racisme était très fort. 

 

Un casting innovateur

 

Les acteurs en tête d’affiche de la série sont tous d’origines soit latinos ou encore afro-américaine. Comme on peut le voir sur Allo Ciné, il y a Jaden Smith qui figure parmi ceux-ci en tant que personnage récurrent. L’actrice incarnant le rôle de Mylene possède une voix magistrale et envoûtante. La distribution des acteurs est relativement bonne, bien que certains auraient pu être davantage impliqués dans leur personnage. 

 

Une palette d’artistes bien conçue

 

Dans les trames sonores de la série, on retrouve les artistes Donna Summer, Christina Aguilera, Jaden Smith et Miguel. La sélection musicale est une réussite, car on sent vraiment à travers les chansons de Smith, qui fait du rap, ou encore Summer avec le disco, que l’époque est là et que nous pouvons la ressentir. De plus, les chansons Telepathy de Christina  Aguilera &  Set Me Free de Herizen Guardiola sont des incontournables de l’univers disco de l’émission.

 

Se droguer en musique © EDM

Se droguer en musique © EDM

 

La musique : Une porte de sortie 

 

La musique est une ressource essentielle afin de mieux se sentir dans la vie et le hip-hop en est une en soi. Il permet aux gens de l’époque de s’exprimer à travers les paroles des chansons pour dénoncer des problématiques de l’époque. La musique est une forme d’expression  et cette série en est la preuve. 

 

 

S’injecter les bonnes choses pour une meilleure vie. © Piano Around

 

La deuxième partie de la saison sera diffusée en 2017 sur Netflix. 

Voici ci-dessous la bande-annonce de la série :

Étiquettes : , , , ,

Categories:

Réagissez

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.